En hommage à une icône de la chanson française, Juliette Greco, la muse du Saint-Germain-des-Prés

Née le 7 février 1927 à Montpellier dans l’Hérault, elle décède le 23 septembre 2020 à Ramatuelle dans le Var à l’âge de 93 ans. Connue avant tout pour sa carrière de chanteuse de chansons françaises à texte, Juliette Greco a également été actrice.  

Après une adolescence difficile dans un monde en pleine seconde guerre mondiale, c’est en 1960 que la carrière de Juliette Greco prend son envol.  

Célèbre pour ses interprétations de chansons d’auteurs encore peu connus à l’époque, comme Serge Gainsbourg, Léo Ferré ou Jacques Prévert, rendons hommage à la grande interprète de « La Javanaise », « Déshabillez-moi », « Non Monsieur, je n’ai pas 20 ans », etc. 

Juliette Greco, la muse de Saint-Germain-des-Prés 

Capturée par la Gestapo avec sa mère et sa sœur durant la seconde guerre mondiale pour leur implication dans la résistance, Juliette Greco, par son jeune âge, est libérée, alors que sa mère et sa sœur sont déportées. 

Seule dans Paris, Juliette se rend chez la seule personne qu’elle connait, son ancienne professeur de français, mais également une amie de sa mère à deux pas du quartier Saint-Germain. Prise en charge par l’église Saint-Sulpice, Juliette plonge dans un monde intellectuel riche empli d’une vie politique aux tendances communistes, où elle va faire de nombreuses connaissances, comme Boris Vian et Jean-Paul Sartre. 

Juliette Greco y suivra également des cours d’art dramatique grâce auxquels elle décroche quelques rôles au théâtre. 

Juliette Greco, l’interprète et la révélatrice de jeunes talents 

Riche de ses nouvelles connaissances et amis, Juliette Greco va poursuivre sa carrière dans le théâtre, la danse et le cinéma. C’est en 1960 qu’elle se lance définitivement dans la chanson. Son parti est pris, plutôt que de chanter ses propres chansons, elle préfère interpréter celles de jeunes auteurs et compositeurs encore inconnus à l’époque, dont les plus célèbres aujourd’hui sont Jacques Brel ou Léo Ferré. Cette démarche artistique lui réussit, elle devient une chanteuse de renommée tant en France qu’à l’international, avec une première tournée au Brésil en 1950. D’ailleurs, comme un coup du sort qui lui permet de prendre sa revanche, Juliette Greco sera la première chanteuse française à se produire en Allemagne, à Berlin notamment, dès la fin de la guerre.  

Durant sa longue carrière, Juliette se produira sur les plus grandes scènes et théâtres d’Europe, comme le Portugal, l’Espagne, l’Italie, les Pays-Bas, la Suisse, etc.). En 2015, elle entreprend sa dernière tournée internationale pour faire ses adieux au monde de la chanson et de la scène, tournée qu’elle ne peut cependant pas terminer à cause de problèmes de santé.  

En 2020, Juliette Greco nous quitte à l’âge de 93 ans, deux après la mort de sa fille et de son dernier mari (Gérard Jouannest). Fatiguée d’un violent AVC survenu 4 ans auparavant, elle s’éteint à son domicile à Ramatuelle, près de Saint-Tropez, où elle ne sortait presque plus. Mais sa voix et sa personnalité marqueront à jamais les sept générations qui ont traversé sa carrière. 

(Crédit photo : Istock)

Fleurance. Hommage à Geneviève Massol

Suite au décès de Geneviève Massol, présidente de la Retraite sportive fleurantine et bénévole engagée au service des malades atteints de cancer, le maire Ronny